Communauté des Dark Phoenix

Forum Multigaming des Dark Phoenix
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerbérus
Flamme Ardente (Assistant)
Cerbérus

Masculin
Nombre de messages : 3464
Age : 39
Date d'inscription : 18/08/2007

Feuille de personnage
Classe: Paladin
Métier1: Ingénieur
Métier2: Mineur

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas _
MessageSujet: [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas   [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 12:32

Olibith est un joueur français s'étant distingué dans la communauté internationale pour ses remarquables vidéos basées sur l'univers de World of Warcraft. Son blog, régulièrement mis à jour, nous permet d'apprécier à un rythme continu de nouvelles Machinimas ainsi que l'humeur de son auteur, ses coups de cœur et ses coups de gueule au fil des jours. Découvrons à notre tour ce personnage haut en couleur et quelques uns des secrets entourant la création de ses œuvres à travers cette interview.

Tout d'abord, pouvez-vous vous présenter rapidement, et nous donner un bref résumé de votre parcours ?

Je ne suis plus un adolescent depuis longtemps même si j'en ai tous les symptômes. Je suis un heureux papa et je suis illustrateur infographiste de formation en recherche d'emploi depuis peu.

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Ss_thumb0


J'ai commencé à jouer à WoW dès que cela fut possible vers le 11 février 2005, faut dire que ça faisait un moment que j'attendais un MMORPG sur Macintosh, à l'époque, je n'avais pas de PC. J'ai connu Blizzard et n'en ai pas perdu une miette depuis Diablo 2, j'attendais wow en priant que mon G4 733mhz le laisse tourner. Je me suis ensuite trouvé un PC entre le rayon fromage et le rayon chaussettes du supermarché, mon pauvre Mac adoré n'aimait pas les raids à 40. J'ai commencé la machinima vers avril 2006, je ne connaissais pas le mot, j'ai juste trouvé que la chanson des Bonzo Dog Band, « Urban Spaceman » collait bien à mon avatar Olibith et à son roleplaying.

J'ai cherché sur le web un moyen de capturer les images du jeu, j'avais Windows Movie Maker dans un coin, j'ai fait mon premier clip en une journée. Et là, au fil des rencontres et des logiciels, j'ai découvert un moyen passionnant de mélanger images, sons et idées. Un peu comme une excitation palpable, de l'adrénaline en suppositoire, je n'arrive plus à m'arrêter depuis et j'ai une bonne partie du cortex qui mouline toujours là-dessus en tâche de fond.

Récemment vos créations ont été plusieurs fois sélectionnées dans des conventions Machinima à travers le monde, quelle est votre réaction à cela, et cette nouvelle audience internationale a-t-elle changé votre façon de travailler ?

C'est assez récent et ça me motive encore plus à continuer. Cela ne change pas ma façon de voir les choses, la condition sine qua non est avant tout de prendre du plaisir, j'ai juste eu comme une grosse grosse envie de m'améliorer techniquement pour avoir une salle de jeu encore plus grande. Tout a commencé quand j'ai essayé un soir de transférer une de mes vidéos musicales sur un gros site de vidéo de WoW et le lendemain, mon film était présenté comme film de la journée ! J'étais fou de joie. Là ont commencés les échanges avec d'autres machinimistes, les conseils et surtout j'ai commencé à regarder les films des autres.

Je me suis prit une claque, la qualité et le professionnalisme de certains étaient hallucinants, et je me demande encore comment j'ai pu intéresser ce petit monde avec mes premières vidéos et mes freewares. Ce fut là le grand changement, le passage à des logiciels pro et à l'incrustation vidéo qui permet a peu près tout, aux effets spéciaux, à l'utilisation et la création de bruitages, au mixage audio, aux dialogues, aux voix, aux storyboards... J'étais foutu, jamais je n'aurai mon drake du néant. Plus que l'audience, c'est la communauté internationale des machinimistes qui a changé et continue de changer ma façon de m'amuser.

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Ss_thumb1 [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Ss_thumb2


Que pensez-vous de la scène francophone Machinima ? Avez-vous des contacts privilégiés avec d'autres réalisateurs francophones ?

J'ai directement commencé à m'intéresser aux sites internationaux de WoW et n'y ai pas croisé beaucoup de français. La barrière de la langue est clairement un obstacle pour la diffusion virale et anarchique de nos productions. Les vrais amateurs de Machinimas sont une poignée par pays.

Si je voulais une audience, il fallait être international, mes préférences cinématographiques et musicales étant principalement anglo-saxonnes, je ne me suis pas posé plus de questions. Donc pas de contact avec des collègues du pays, mais je les invite à faire un tour là où il y a tout le monde, la machinima grandit d'année en année.

Citation :
La montée des marches

Être réalisateur c’est aussi participer aux festivals et concours dédiés afin mettre en avant ses créations. Olibith l’a bien compris et a d’ailleurs récemment quitté sa sombre salle de montage pour le strass, les paillettes et bien évidemment la reconnaissance de ses pairs. C’est à Barcelone que le festival Bitfilm par le biais d’un prix dédié aux Machinimas a récompensé notre cher Olibith pour une de ses créations dénommée « I'm Only Sleeping ».

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Bitfilm2_thumb [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Bitfilm1_thumb

La plupart de vos créations contiennent un humour bien particulier, comment en fixez-vous la limite ? Faites-vous appel aux fameuses projections de test gnomes pour évaluer vos gags ?

Je ne m'impose qu'une limite, ne blesser personne. Sinon, faut juste que ça me fasse rire et je pousse l'idée jusqu'à ce que ça ne me fasse plus rire, alors je recule d'un pas et j'y suis. Par contre, la limite n'est pas internationale, j'ai beaucoup plus de réactions positives en France sur les gags les plus borderline. Y'a pas eu Les Nuls et Coluche partout semble-t-il.

Quant à faire appel aux fameux tests gnomiques, les gnomes ont tous tellement de gags à faire évaluer qu'ils ne savent pas se taire lors d'une projection ! Allez donc voir une réunion de la Gnomes Inc. sur Kirin Tor, vous allez voir comme ça bouillonne de partout ! Bon, faut parler gnome mais faites un effort. Mettez votre bigobox en V.O. sous-titrée.

Combien de temps vous prend la réalisation d'un court métrage, et quelles en sont les grandes étapes ?

L'idée peut prendre du temps à se dessiner, à se préciser, par exemple au moment où j'écris ces mots, ça fait 15 jours que je rumine un truc et j'en vois tout juste la couleur. Mais quand ça commence, ça n'arrête plus. Je commence par un mini story-board, je note les idées tout autour en 1 à 2 heures. Ensuite je commence directement une séquence, celle qui va le plus me rassurer sur la viabilité et la faisabilité du concept. L'édition peut être très rapide si l'idée de base est simple.

Avec I'm Only Sleeping, j'ai passé des fois 5 heures d'édition vidéo pour 10 secondes de film (oui j'ai toujours mon PC jetable) mais en moyenne, on va dire 5 heures pour 30 secondes à 1 minute. Arrive l'enregistrement des voix, je peux vous dire que quand j'imite l'orc qui fait un speach commercial, l'elfette en colère ou le poulet qui s'étonne, je perds grandement en crédibilité dans mon salon. Et pas question de faire ça quand tout le monde dort !
Ensuite je passe à l'ambiance sonore et aux bruitages : si j'arrive à faire ce que je veux rapidement, le calage des effets et sons prend une soirée. Ensuite, je visionne en boucle et je découpe un bout, rajoute un effet, refais une séquence. Je regarde une fois de plus pour le son, une fois de plus pour les couleurs, une fois de plus pour la luminosité etc etc etc... Bien 5 heures de psychopathe indispensables.

Puis vient le moment du « rendering », on appuie sur Ok et on en a pour quelques heures à souffler dans l'ordinateur en espérant que ça ne plante pas. Ensuite, uploader partout et mettre la tête dans les épaules en attendant le verdict de l'audience, si toutefois il se présente une opportunité d'en avoir une.
Viens l'inévitable mini déprime, le passage à vide assaisonné de farming, idée qui germe et hop.

Enfin, avez-vous un petit conseil à donner aux réalisateurs débutants ?

Le seul conseil que je peux donner c'est de ne jamais faire de choix artistiques en fonction de la réaction présumée de l'audience. La seule personne que vous connaissez assez bien pour cerner ses envies c'est vous même : faites-vous plaisir, faites-vous peur, faites-vous rire.

Le reste n'est que la cerise d'un gâteau dont vous êtes le pâtissier !

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Ss_thumb4 [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Ss_thumb3 [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Ss_thumb5


Les vidéos

Voici une sélection de vidéos diverses et variées pour vous donner un apperçu de l'artiste aux multiples talents :
Previously on LOST - I'm Only Sleeping - Never Stay Tuned - Never Stay Tuned 2 -
Where Evil Grows - Little White Poney Inn - Something Stupid - The Ballad of the Sex Junkie


Source : wow-europe.com
Revenir en haut Aller en bas
Anonymes

Anonymes

Masculin
Nombre de messages : 3449
Age : 42
Localisation : DTC
Nom du/des persos guildés : Anonymes
Métiers IG (métier1 / métier2) : mineur / couture
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Mage
Métier1: Couturier
Métier2: Mineur

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas _
MessageSujet: Re: [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas   [Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas Icon_minitimeJeu 1 Nov 2007 - 16:32

y'a jack aussi en real francais d'enfer de la mort Smile

J'ADOOOOOOOOOOOORE

_________________
l'Anonymes
Realisateur officieux des DP
Revenir en haut Aller en bas
 

[Interview] Lumière sur : Olibith et ses machinimas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté des Dark Phoenix :: Archives :: Archives publiques :: La Phoenix-Gazette-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit