Communauté des Dark Phoenix

Forum Multigaming des Dark Phoenix
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenann

Tenann

Nombre de messages : 70
Age : 35
Nom du/des persos guildés : Tenann/Leanen
Métiers IG (métier1 / métier2) : Mineur Forgeron/ Herboriste Alchimiste
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Métier1: Mineur
Métier2: Forgeron

Histoire de personnage _
MessageSujet: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeDim 2 Mar 2008 - 10:48

Il y a quelques temps j'avais commencé à écrire l'histoire de Tenann dans le monde de World of Warcraft.
Il semble qu'à l'époque sa ai plu à certains, alors je vais essayer le coup ici aussi histoire de vous le faire partager et que vous me donniez votre avis.

Citation :
"Ma Fille, comprends nous. Ton père est menacé par la Légion et nous voulons tous les deux te protéger. Alors reste là et cache toi. Le pays de ton père risque de disparaître ce soir, et nous voulons que tu vives.



Ces paroles, sont les dernières que ma mère prononça cette nuit là. Je voyais son dos s'éloigner dans la forêt et repartir vers la cité qui m'avait vue naitre.
Discrètement, je la suivis jusqu'à la cité. Je n'avais que cinq printemps, pourtant, le spectacle qui s'offrait à moi bouleversa ma vie à jamais. Les flammes se nourrissaient de nos maisons, de mes frères et sœurs. Trois jours durant, je vis les flammes dévorer ces lieux qui étaient autrefois ma maison.
Trois jours où je restais sur mon promontoire, respirant l'odeur de la chair brulée de nos familles.
Une citée elfique venait de tomber sous les assauts d'un traitre, qui avait menée en ce lieu de connaissance et de recherche, les troupes squelettiques de la Légion.
Les ténèbres nocturnes m'entourèrent une nouvelle fois. Le chant des morts et des vivants retentissait à mes oreilles et guida mes pas dans les bois ou j'errais durant de longues années de solitude, me fondant parmi les ombres.
J'errais parmi les arbres et les feuilles. Je finis par parvenir au bord d'un lac, ou je m'endormis profondément. Le temps n'avait plus d'importance, pour moi, je restais donc là, patiemment.

Mon corps fut parcourut par une douce sensation, et j'ouvris les yeux. Devant moi, était rassemblaient une licorne, une dryade, un aigle royale et une panthère sombre.
La dryade s'approcha de moi et m'invita à me regarder dans le miroir liquide. Mon visage était noir, triste, sale...
Je ne parvenais pas à trouver suffisamment de mot pour le décrire, même dans ma langue maternelle.
-Tu as vu des choses bien horribles pour une enfant de ton âge. Je ne peux apaiser ta douleur, mais nous pouvons t'aider à apprendre comment vivre et te donner les moyens de faire payer cela aux troupes Morte.
Je la regardais, attentivement. Elle se contenta de me répondre par un sourire bienfaisant.
-Tu devras apprendre à donner la mort. Tu en deviendras la Messagère et la Déesse. Danses sur les champs de bataille et répands le sang de ces troupes qui font du mal à notre nature bien aimée.
Nous n'avons que trop subit leur supplice. Il est temps qu'ils subissent le notre.
La Dryade me tendit la main. Doucement, je tendis la mienne et la posais dessus. La licorne s'approcha et me laissa la monter.
-La Nature sera mon foyer, et vous serez ma famille. Je ne vous mènerez pas dans les ténèbres, mais je deviendrais celles ci pour vous protéger.
-Des paroles dignes d'une héritière de ton peuple, jeune Tenann.

Chapitre 2: La Naissance de la Déesse de la Mort



Le temps n'avait plus de prise sur moi. J'ignore combien de cycles passèrent avant que je ne gagne Teldrassil. Ce temps, je le passais pourtant au près de ma nouvelle famille et de mon nouveau foyer, chassant la maladie et le fléau.
La Dryade veillait jour et nuit sur moi et m'enseigna la langue de mes paires, mais aussi le domaine de l'art musical et de la finesse. Elle était pour moi comme une mère, toujours protectrice et bienveillante, mais toujours prête à sanctionner l'erreur avec justesse et sérieux.
La Licorne passait son temps à m'enseigner la grâce et la beauté. Les mots n'étaient pas nécessaires pour que je la comprenne. Son regard exprimait à lui seul tout ce qu'elle pensait. A mes yeux, elle remplaçait les sœurs que j'avais perdues durant cette catastrophe.
L'Aigle et la Panthère m'apprirent tous les deux la chasse et la ruse. Choisir sa proie en prenant le moins de risques possible.
A eux deux, ils veillaient à ma croissance et à mon attention sur ce que j'apprenais. Lorsque mon esprit dérivait alors que je devais apprendre, ils ne manquaient pas de me le rappeler en me griffant bras ou jambes. Ils étaient pour moi non pas un père, mais deux.
Chacun, pourtant comprenait ma douleur et était présent lorsque je ressentais le besoin de verser les larmes pour mes frères morts cette nuit là.
La seule chose qu'aucun n'eu besoin de m'apprendre fut de me revêtir des ténèbres pour agir. Le simple souvenir de ses trois jours de massacres qui se déroulait sous mes yeux me montrait comment prendre ce manteau.
J'appris à ne pas me fier uniquement à mes yeux, mais à l'ensemble de mes sens. Je pus ainsi apprécier l'utilisation des simples pour des remèdes. Sans le savoir, je suivais là le chemin premier de l'alchimie.

La vie avec cette nouvelle famille était douce et agréable, mais je ne pouvais oublier ce traitre qui avait conduit la Légion jusqu'a la citée de mon père. La vengeance coulait dans mon sang et je le sentais vibrer à mes oreilles.
Mes précepteurs le sentaient également, ne m'en tenait point rigueur, mais ne l'approuvaient pas non plus.
Les cycles passaient et mon corps se transformait progressivement, épousant les conditions nécessaires pour les Ténèbres. Mes formes devenaient légères et aériennes.
La Dryade m'observait chaque jour, et un matin, elle s'approcha de moi, le regard triste, mais déterminé.
-Ma fille. Depuis plusieurs cycles, nous t'avons appris ce que nous savions de nature. Aujourd'hui, nous avons choisi de te laisser partir pour l'Arbre Monde, rejoindre le lieu sacré de ton peuple. Là-bas tu pourras commencer à punir la Légions et ses sbires de ce qu'ils nous ont fait subir depuis si longtemps. Pourtant, c'est une tâche que tu ne pourras accomplir seule. Tu devras rechercher ces personnes qui rejette la noirceur pour la lumière, ou qui prenne les ténèbres, pour mieux les combattre, comme tu as appris à le faire.
J'écoutais ses paroles avec attention, comme me l'avait apprit mes pères.
-Tes parents t'ont donné pour nom le mot Tenann, qui signifie dans leur langue ancienne Espoir, Renaissance, mais aussi Celle qui voit dans l'Obscurité. Tu es une princesse dépossédé de son royaume, mais tu peux régner sur les ténèbres et en bannir ses créatures pour mieux les punir ensuite. Pour ce faire, trouves ceux qui suivent le même souhait
Revenir en haut Aller en bas
Tenann

Tenann

Nombre de messages : 70
Age : 35
Nom du/des persos guildés : Tenann/Leanen
Métiers IG (métier1 / métier2) : Mineur Forgeron/ Herboriste Alchimiste
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Métier1: Mineur
Métier2: Forgeron

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeDim 2 Mar 2008 - 10:49

Citation :
Chapitre 3: Une innocence mortelle


Mes pères adoptifs me regardaient rejoindre Teldrassil, accompagnée par la dryade. Le voyage serait long car le trajet devait nous faire traverser une bonne partie de ces pays que mes semblables appellent Kalimdor et Azeroth.
Sur le trajet, je pus voir des spectacles d'une beauté parfois époustouflante et à d'autre moment déconcertant et affligeant. Mon pays n'avait pas était le seul à subir les ravages d'une batailles. Une véritable guerre était passée sur les continents sans que je m'en aperçoive. Pour la première fois, je pris ce que les humains, les nains et les autres peuples appellent bateau pour faire le trajet entre les deux pays.
Les paroles de la Dryade et de mes autres parents adoptifs prenaient tous leurs sens devant ceux qui apparaissaient ainsi devant moi.
Durant des jours entiers, nous voyagions ensemble, pour finalement parvenir jusqu'à un petit village appelait Auberdine.
Je prenais ainsi contact pour la première fois depuis bien longtemps avec l'ancien peuple de mon père. La Dryade fut saluée par nombre d'elfe vivant du village. Chacun l'entretenant sur l'état de la forêt et leur inquiétude pour ce qui se passé depuis qu'un certains Arthas avait conduit ce qu'ils appelaient la Légion Ardente. Je découvrais l'étendue de mon ignorance et de la douleur de chacun. Je venais de comprendre que mon père et mon peuple avait également étaient des victimes d'Arthas et de sa Légion.
Nous reprîmes un navire à Auberdine pour atteindre le continent elfique, ou je pu revoir les mêmes constructions que dans mon ancienne maison. Je sentais mon cœur faire des bonds frénétiques devant ces gens qui étaient des frères de mon père. Pourtant, un détail vint arrêter net ces mêmes bonds. Bien que physiquement identique à ceux de mon peuple natal, ces elfes avaient la peau plus sombre. Leurs constructions étaient également moins décorés que celles du royaume de mon père. Des images revenaient dans mon esprit, auxquelles je ne parvenais pas à donner de sens.
Quelle était cette sensation dans mon cœur? Je ressentais comme un appel au loin. Comme si une sœur m'appelait, me disant de revenir la chercher, elle qui avait sombré dans les ténèbres.
Je fis part de cette sensation à la Dryade, qui se tourna alors vers moi, un sourire sur le visage.
-Je comprends. Écoute-moi bien, Tenann. Il est possible que des membres de ta famille soient aussi parvenus à s'enfuir, mais tu devras te méfier. Je n'ai aucune garantie que cela soit exact. Je pensais que la possibilité t'avait déjà traversé l'esprit. Enfin.
Ton peuple vivait de magie, pourtant, durant l'attaque de la Légion, comme l'appelle les autres peuples, il a était privé de sa source de magie. Ils ont pratiquement faillit tous mourir. A leurs yeux, tu n'existes plus. Ta famille c'est assurée que l'on te croit morte pour te protéger. Aussi, il est peut probable que l'ont te recherche.
Je vais maintenant te conduire au près de Tenaron Poignorage. C'est un grand personnage qui respecte notre demeure. Il te donnera les moyens de commencer ton chemin et de bannir les créatures du fléau.
J'écoutais avec attention. Lorsqu'elle m'eu expliqué ce qu'il était arrivé à mon peuple, j'acceptais aussi le fait que je n'étais plus des leurs et que je devrais avancer aux côtés de ces elfes. Je faisais donc des habitants de Teldrassil, mes nouveaux frères et sœurs. Peu importait ce que pourrait penser le monde, je n'étais plus celle qui avait était abandonnée dans la forêt pour être protéger. Je serais désormais Tenann Ombresanglante, la main qui prendrait la vie des coupables. Je suivis donc la Dryade jusqu'à la demeure de Tenaron. Un gigantesque arbre, autour du quel avait était ajouté les constructions, respectant ainsi la nature même de l’arbre. Ma mère adoptive me fit gravir l'arbre pour nous présenter devant un elfe de grande carrure. Je me sentais si faible devant lui que je me surpris à reculer. Il dût surprendre ma réaction, car il m'adressa un large sourire.
-Ainsi donc te voilà, jeune Tenann? La seule survivante de l'une des Familles de Haut-soleil. La famille Lunargent. Une famille respectée et crainte pour ses dons. La seule Haut Elfe à vivre sans utiliser la magie.
J'étais surpris de voir que cette personne en sache autant sur moi, alors que moi même j'ignorais même qui j'étais réellement. Je me repris et m'avançais de nouveau devant lui.
-Je me nomme désormais Tenann Ombresanglante. Je serais la main des êtres de la nature. J'agirais pour punir ceux qui nous ont fait du mal et pris des êtres chers.
Tenaron éclata de rire.
-Je suis bien content de t'entendre dire cela, ma fille. La nature montre toujours sa reconnaissance envers ses protecteurs.
Quelle voix veux tu suivre pour mener à bien ton souhait?
-J'ai appris à me mouvoir tel l'aigle ou la panthère. C'est à dire, dans l'ombre et en silence. J'utilise la grâce de la licorne pour mes actes et mes paroles sont celles de la Dryade. Je danserais donc dans l'ombre.
-Alors suis la route de l'ombre et deviens une voleuse. Tu trouveras aisément le chemin que tu recherche en devenant toi même une ombre parmi les ombres. Tenaron se tourna alors vers la Dryade. Je me charge de Tenann. Va donc te reposer.
-Avant que tu ne l'emmène, il faut que je te prévienne. En arrivant, elle à entendu comme un appel d'une sœur.
-Je ferais enquêter sur la famille Lunargent. Nos hommes qui sont à Haut-soleil trouveront ce que nous cherchons.
L'elfe me fit signe de le suivre, puis il me conduisit au bas de l'arbre, puis dans un bâtiment qui y avait était construit. A l'intérieur, il fit signe à un autre elfe qui vint le saluer.
-Que puis-je pour toi Tenaron?
-J'aimerais que tu t'occupe de cette jeune elfe. Que tu lui enseigne ta voie, Frahun. Elle a décidé de suivre les ombres, alors je pense que tu seras le meilleur pour lui enseigner ce que tu sais.
-Se sera un honneur que de lui enseigner mon savoir. Frahun se tourna vers moi et me posa une main sur l'épaule. Je suis fière de t'avoir parmi mes élèves, jeune elfe. Quel est ton nom?
-Tenann. Tenann Ombresanglante.
-Et bien Tenann. Je me nomme Frahun Shadewisper.C'est bien peu, mais voici ce qui sera ton instrument. Il me tendit une dague aux couleurs argentés. Je posais ma main sur la lame luisante dans le soleil couchant.
Tel fut mon premier pas vers le monde des ombres.

Chapitre 4:Le début d'une Vengeance


Les jours passaient paisiblement, tandis que Frahun enseignait et que Tenann écoutait ses paroles. Le soleil éclairait, au travers le feuillage d'Aldrassil, le chemin sur lequel se trouvait la jeune elfe. Pourtant, ces jours de paix ne pouvaient durer éternellement. Au dehors, les conflits régnaient sur les terres. Tenann le savait, mais n'y prêtait aucune attention, avant que Tenaron l'appelle. Depuis son arrivé à Teldrassil, il veillait sur elle, et elle le savait parfaitement. Aussi, lorsqu'elle se présenta devant lui, ce fut en tout humilité, et détachée de tout sentiments. Leurs tailles respectives les plaçaient d'égal à égale, pourtant il subsistait une différence entre Tenaron et la jeune Tenann.
-Il est venu le jour ou tu dois partir au loin, et porter ton nom sur les terres de ce monde. Tenann Ombresanglante va devenir un nom craint et respecté par tous. Chacun saura que tu es la main des elfes, préservant notre nature et les nôtres
Pendant qu'elle écoutait les parole de Tenaron, le regard de Tenann changea du respect à l'indifférence, voir le défis envers lui.
-La reconnaissance m'indiffère. Si les gens veulent parler de moi, qu’ils le fassent, ce n'est pas mon affaire. Seul mon but m'attire. Je détruirais le Fléau et ses viles créatures. Je leur ferais gouter ce qu'ils m'ont infligé, et les pourchasserais jusque dans l'Outreterre. La mort n'est pas un obstacle. J'en ferais mon manteau. La peur n'aura de prise sur moi. Elle sera ma main.
Mais que les peuples m'acclament, cela m'indiffère et me laisse de glace.
Déjà Tenann se retournait sous le regard de Tenaron. La voix de la jeune elfe était plus glaciale que les ténèbres elles même.
-Je suivrais ma voix. La voix que Frahun m'a enseignée sur votre demande. Je la parcourrais et en serais la reine.
Tenann fit un pas de plus, et se retrouva hors de l'alcôve ou l'avait appelé Tenaron. Ses pas la conduisirent hors d'Aldrassil, sur la route de Darnassus.
Son esprit revivait cette nuit ou son monde s'était fait détruire par les troupes d'Arthas. Elle sentait encore les flammes et l'odeur de chaires brulée.
Doucement, une voix apparut dans ce monde d'esprit.
-Je t'attends ma sœur. Viens me sauver. Les ténèbres envahissent mon cœur et menace de me faire sombrer, comme notre peuple. Viens me chercher. Mon nom te guidera jusqu'à moi. Notre sœur court le même danger. Toi seule peux nous sauver.
Tenann s'éveilla de ce songe. Cette voix, elle le savait était réelle. Son cœur se serrait. On l'appelait au loin. Un danger guettait, et elle devait sauver deux personnes.
La route vers Darnassus l'avait conduit au près d'un lac. Elle en observait la surface, puis déposa ses vêtements sur la berge et pénétra dans l'eau.
Déjà, le liquide se refermait autour de ses membres. Lorsque l'eau eue atteint ses hanches, Tenann prit entre ses mains, un peu de l'élément et le fit couler le long de ses formes. Son corps nu ressentait avec plaisir la sensation du chemin que se frayé l'eau à sa surface.
Durant quelques temps, Tenann continua, oubliant tout ce qui se trouvait autour d'elle.
La nuit vint la prendre dans ses bras et la conduire jusqu'à Darnassus.
Sa route commençait en cet instant. Elle était seule. Pourtant, elle l'ignorait, mais des êtres viendraient la chercher. Les ténèbres, elle en deviendrait la reine, mais que lui apporteraient ces êtres qui s'approchaient d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Tenann

Tenann

Nombre de messages : 70
Age : 35
Nom du/des persos guildés : Tenann/Leanen
Métiers IG (métier1 / métier2) : Mineur Forgeron/ Herboriste Alchimiste
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Métier1: Mineur
Métier2: Forgeron

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeDim 2 Mar 2008 - 10:51

Citation :
Chapitre 5 :Retour et renouveau

La nuit plane sur Darnassus. La cité elfique est paisiblement endormie, pourtant, les ombres règnent sur ces heures obscures. Tenann s'avance parmi elles, doucement et sans bruit. Les voleurs elfique s'aventures dans les rues, défiants les autres ombres. Pourtant parmi ces ombres ce cache une présence imposante au sein de Darnassus.
Malgré l'obscurité, Tenann observe les bâtiments enchevêtrés avec harmonie dans la nature. Elle ne parvenait pas à retrouver la beauté des constructions de son peuple. Pourtant, elle restait à l'aise dans celles qu'elle voyait à cet instant.
-Ainsi donc, vous avancez parmi les ténèbres, jeune enfant.
Tenann sentie son corps se redresser, tel le roseau après un coup de vent. Lentement, elle se retourna, découvrant devant elle un elfe imposant dans les ténèbres.
-Il semble que nombre sont les elfes qui aiment surprendre. Puis je vous demander qui vous êtes, monsieur?
-Vous pouvez toujours, mais il m’appartient de choisir si je vous répondrais ou pas. Cependant, la curiosité est la base de toute sagesse. Aussi, je te répondrais. On m'appelle Fandral Forteramure.
Durant sa formation, Tenann avait entendue parler de cet elfe, aussi, elle ne fut plus surprise du charisme qui émané de celui ci.
-Puis je savoir en quoi je puis vous être utile?
-Vous évitez les détours. Vous possédez en effet l'esprit qui peut m'être utile. J'aimerais que vous portiez un message à un ami qui se trouve à Sombrerivage. On le nomme Onu. C'est un sage que vous devrez chercher.
-Je me méfis des sages. Certains nous conduisent dans des situations qui nous font plus de mal que de bien.
-En effet. Certains sont considéré comme sage, pourtant, leur sagesse n'est pas toujours la notre. Pourtant, Onu fait parti de ceux qui protègent les mêmes créatures que celle qui vous ont recueillit.
De tels mots. Il n'en fallait pas plus pour Tenann. Elle respectait et aimait ses parents adoptifs. Elle voulait leur retourner le geste qu'ils avaient eu pour elle.
Tenann prit le parchemin que tenait Fandral et partie vers ce lieu qui l'avait amené à parcourir la première fois. Elle se présenta devant le portail, et fit le premier pas pour son retour vers les champs et les plaines.
-Les ombres sont mon domaine. Je ne laisserais personne me le ravir. J'en serais la musicienne. Leurs souffles seront mes notes et leurs griffes seront mes lames. Qui que ce soit, nul ne pourra entraver mon chemin.
- Dois-je prendre ceci pour une menace à mon encontre, Tenann?
-Seulement si vous souhaitez utiliser les ombres contre moi, ou pour m'utiliser.
Ce disant, Tenann disparue au travers du portail. Un nouveau paysage s'offrait à elle et la menait vers Sombrerivage.
Les jours passaient et Tenann continué d'avancer. Elle avait aisément trouvé Onu, et elle ne fut point déçue de sa rencontre. Pourtant, elle sentait que le Fléau et sa corruption était déjà proche d'elle.
-En effet, Tenann. Il y a proche d'ici des ruines. Autrefois, de nobles créatures y vivaient. Aujourd'hui, elles sont corrompues. J'ai besoin de personnes qui seraient prête à repousser la maladie et la contamination.
Il faut purifier les Profondeurs de Brassenoir
Une douce lueur et un plaisir immense s'allumèrent dans les yeux de la jeune elfe. Enfin, elle aurait l'occasion d'agir et d'utiliser ce qu'elle avait apprise durant toutes ces années.
Onu semblait avoir prévu depuis longtemps cette attaque, car déjà quatre autres aventuriers sortirent des bois et s'approchèrent.
-Ainsi donc voici la cinquième. Es-tu prête?
-Cela fait longtemps que je suis prête.
-Bien. Je me nomme Andrillias. Je mènerais cet assaut.
Tenann hocha la tête. Peut lui importe de qui dirige, tant qu'elle pouvait rendre au Fléau ce qu'elle avait subit. La troupe partie pour Brassenoir. Rapidement, ils commencèrent leur œuvre. Déjà les lieux étaient nettoyés et les corps inertes de leurs adversaires jonchaient le sol. Satyre comme sirène. Ils tombaient les uns après les autres. Leur corps, cependant restait répugnant et immonde. Les traces de la corruption étaient gravées en eux et son odeur flottait dans l'air. Pourtant, le groupe continuait son avance. Cependant, plus ils avançaient, plus la corruption était présente, et semblait rendre les créatures présentes plus résistantes. Tenann et ses compagnons parvinrent dans une salle immense. Le centre était occupé par un immense autel de pierre. Les pourtours de la salle étaient inondés, pourtant chacun sentait la présence d'une puissante force.
Leurs sens ne furent pas trompés. Avant même que l'un d'entre eux ai eu le temps de réagir, ils furent submergé, sans parvenir à comprendre ce qui leur arrivait. Les lames de l’ennemi traversèrent leur corps, libérant l'esprit de Tenann et des siens dans le monde des esprits.
Un immense ange se présenta devant eux, les bras tendus vers eux.
-Vous affrontez un adversaire puissant, comme d'autres avant vous, mais je sais que vous parviendrez à le mettre à terre. Vos corps vous attendent. Rejoignez-les et prenez le sang de vos ennemis. Versez-le sur l'autel de la bataille.
Déjà l'image devenait flou et disparaissait, laissant place à la salle ou ils avaient trouvé la mort. Chacun sentit son enveloppe se réchauffer. Aussitôt qu'ils purent ouvrir les yeux, ils bondirent sur les retardataires, enfonçant à leur tour les lames dans les flancs de leurs adversaires, puis ils bondirent ensuite sur les suivants. En peu de temps, ils parvinrent à retourner le service mortuaire dont ils avaient eu l'honneur de bénéficier, songea Tenann.
Le temps qu'il fallut au groupe pour achever les résistants fut à la fois long et court. Il en fut de même pour l'exécution de nombre de créatures présente. Malgré ces résultats surprenant, chacun se rendaient compte que leurs compétences réciproques ne leur permettraient pas de parvenir jusqu'au bout.
-Andrillias? Nous ne sommes pas prêts. Tous ce que nous trouverons au bout sera le retour pour le royaume des esprits.
-Je suis d'accord. Nous ne pouvons continuer. Il nous faut sortir avant de ne subir leur retour.
Les membres de la troupe hochèrent tous de la tête. Chacun reprit son chemin inverse et ensemble, ils sortirent. Onu se tenait devant le passage, attendant leur retour. Le sage les observait.
-Nous n'avons pu purifier Brassenoir.
-Mais vous avez déjà envoyé nombre d'entre eux au royaume de leurs ancêtres. Cela est déjà un début. Vous avez fait ce que vous avez pu. Vous pouvez partir et vous reposer.
Tenann observait le sage de la nature. Elle sentait en lui la présence de ceux qu'elle souhaitait sauver du Fléau. Onu comprit probablement le sentiment de la jeune elfe, car il se tourna vers elle, un sourire chaleureux sur son visage végétal.
-Mes frères m'ont révélé ton histoire. Je suis fière de toi. Saches que nous serons à jamais à tes côtés. Tu suis une route bien difficile. Maintenant, va. Dirige-toi vers les cités des hommes et des nains. Là bas, tu trouveras ceux qui t'accompagneront.
Mais tu trouveras aussi les ténèbres obscures et le Fléau. Es tu toujours prête pour le voir.
-Depuis cette nuit, je suis prête. Prête à venger mes paires. Prête à prendre le sang de ceux qui osent profaner nos sanctuaires et nos forêts. Prête à prendre ce qui se trouvera sur ma route.
-Alors va. Souviens-toi toujours de ceux que tu affrontes et amène les esprits torturés là ou ils devraient se trouver.
Lentement, Tenann courba l'échine devant Onu, alors qu'il posait délicatement sa main noueuse sur la tête de Tenann. Le soleil vint poser sa douceur sur le visage de chacun. Leurs routes se séparaient ici. Pourtant, un jour peut être, ils se croiseraient de nouveau. Même maintenant, la destinée l'ignore. Pourtant à ce moment, la route des ténèbres recouvrait déjà son manteau sur Tenann. L'elfe pourra t'elle régner sur la route, ou la Blood Road régnera t'elle sur elle?

Chapitre 6: Deux font trois, mais trois ne fait pas deux.

Tenann avançait doucement sur la route qui était désormais sa voie. Pourtant, au loin, deux âmes avancent également sur leurs propres voies. Deux âmes sœurs. Sœurs de sang, sœurs de cœurs, mais aussi sœurs d'espoirs. Toutes deux portaient leurs regards sur leur cité, aujourd'hui défigurée par l'assaut du Fléau. Sylvinia et Millian observait cette cité qui les avait vu grandir. Le soleil se posait déjà au sommet des tours et éclairait le visage des deux elfes.
-Dire que nous avons était séparées à cause de cela. Millian, la paladine jeta un regard sur Sylvinia, la plus grande des deux sœurs. La mage était marquée par les stigmates d'un effort intense. Crois tu que nous auront l'occasion de la revoir?
-Je l'ignore. Tout ce que je peux faire, c'est espérer.
-Pourtant tu es parvenue à la joindre.
-En effet, mais son esprit est si refermé depuis cette nuit là qu'il, m'est difficile de savoir si j'ai réussi ou si c'est resté un simple murmure pour elle.
Nous ne pouvons qu'attendre et espérer que nous nous reconnaissions le moment venu.
Millian reporta son attention sur la scène qui s'offrait à elles.
-Tu ne sais pas à quoi elle ressemble?
-Notre contact ne m'a pas permit de la voir. Je sais seulement qu'elle désire protéger son foyer, mais aussi qu'elle arpente les ténèbres.
-Autrement dit, nous savons bien peu de choses sur notre grande sœur.

Le cœur de Tenann tressaillit. Elle venait de quitter Auberdine pour un long voyage sur les eaux, en direction de Menetil. En suivant les conseils d'Onu, elle partait chercher ceux qui l'aideraient, mais Tenann ne comprenait pas comment d'autres pourraient l'aider sur la route des ombres et du sang.
Les jours filaient, tandis que l'eau continuait d'entourer le navire sans que terre n'arrive. Ce ne fut qu'à l'aube du quatrième jour, qu'enfin les côtes se profilèrent au loin.
-Cela fait maintenant 30 ans que je fais ce parcours, et c'est bien la première fois que je le fait si rapidement. La voix du Capitaine résonnait derrière Tenann, mais sans parvenir à la surprendre.
-Que voulait vous dire?
-D'habitude, il nous faut une journée entière de plus pour voir les falaises d'Azeroth. Les dieux doivent être claimant aujourd'hui.
-Il est possible en effet qu'Elune soit intervenu. Quoi qu'il en soit, cela n'est pas mon affaire. Si les dieux souhaite m'aider, qu'ils le fassent, je ne leur cracherais pas à la figure pour ca.
Le capitaine explosa de rire, en entendant Tenann parler.
-C'est bien la première fois que j'entends une elfe parler ainsi des dieux. Mais c'est vrai que, moi non plus, je ne leur cracherais pas au visage pour avoir raccourci notre voyage. C'est toujours bon pour mes affaires.
Le regard de Tenann cherchait quelque chose de familier dans ce paysage, et elle le trouva rapidement. La forteresse du port se tenait toujours là, immense, au dessus du port.
-Capitaine? Savez vous ou se trouvent les cité humaines et naines?
-Vous n'avez jamais voyagé?
-Une seule fois, et c'était pour me rendre à Teldrassil. Je n'avais guère envi d'en savoir plus sur les hommes, ni les nains.
-Je comprends. Vous trouverez Ironforge, encore appelée Forgefer, la cité des nains, dans les montagnes au sud du port. Mais pour y aller, il faut que vous continuiez vers l'est en sortant de Ménétil, en suivant la route. Vous arriverez à un poste avancé nain, vous prendrez après sur votre droite et suivrez cette route. De là, c'est indiqué sans problème. Pour Stormwind, ou encore Hurlevent, vous pouvez l'atteindre depuis Iron, en prenant le métro. Il vous mènera directement là bas.
-Merci capitaine.
L'homme s'éloignait, un sourire heureux sur le visage. Déjà, il donnait ses ordres aux matelots et autres membres de l'équipage. Le navire arriva bientôt au ponton. Tenann n'attendit pas plus longtemps et partie dans la direction que lui avait indiquée le Capitaine. Cependant, il n'avait pas prévenu la jeune elfe que les marais environnant était peuplaient par des créatures guère bien attentionnées à l'égard de la voleuse.
-Il semble que vous soyez prêtes à vous battre, jeune demoiselle.
Doucement, Tenann se tourna vers l'origine de la voix, et découvrit un homme habillé de peau de crocilisques, lui souriant.
-Puisque vous partez pour vous battre, j'aimerais louer vos services pour me rapporter quelques peaux. Les crocilisques sont hargneux, mais leurs peaux se vendent très bien. Je vous payerai gracieusement pour ces peaux.
L'idée de recevoir de l'argent pour tuer des animaux n'avait jamais effleuré l'esprit de Tenann, pourtant, elle avait comprit qu'elle ne passerait pas les marais sans devoir tuer quelques bestiaux. Elle hocha donc du chef. Lorsqu'elle revint à Ménétil, quelques heures plus tard, l'homme écarquilla les yeux de surprise. Visiblement, jamais personne ne lui avait ramené aussi vite ce qu'il avait commandé. Il paya généreusement Tenann et la laissa partir. Le visage de la jeune elfe, lorsqu'il lui avait proposé de lui en ramener d'avantage, le dissuada de réitérer sa proposition. L'idée même de tuer d'avantage que nécessaire ne plaisait absolument pas à Tenann, et jamais elle ne s'aventurerait aussi loin dans le massacre des créature de la nature.
Elle partie donc sur la route, en direction des Monts enneigés. Durant plusieurs jours, elle avança paisiblement sur la route, avant de parvenir à l'avant poste dont avait parlé le Capitaine. Pour la première fois de sa vie, Tenann fit la rencontre avec les nains. La surprise était l'un des manteaux de l'elfe, pourtant, elle ne pu réprouver un mouvement de recul, lorsque l'un d'eux sorti du poste. Celui ci l'observa, à la fois avec une envi de rire et un sentiment de colère devant la réaction de Tenann
-Toujours la même réaction la première fois. N'ayez craintes, elfe.
- Excusez-moi, mais en effet, c'est la première fois que j'ai à faire à des petites personnes.
-Je comprends. Que venez-vous faire dans nos contrées?
-On m’a dit de me rendre dans les citées humaines et naines. Je dois y trouver des personnes qui pourraient m'aider.
-Des personnes qui peuvent vous aider? Mais il y en a des milliers, très chère. Vous avez besoin d'aide pour faire quoi?
Le visage de Tenann devint sombre. Aussi sombre que la nuit, mais aussi dangereux qu'une meute affamé. Devant une telle attitude, le nain fit à son tour trois pas en arrière et manqua de tomber de sa faible hauteur.
-Ils pourront m'aider à verser le sang de mes ennemis. Je dois prélever au Fléau un prix si élevé que n'importe qui ne peut m'aider. J'ai prit la route des ténèbres pour en chasser les créatures obscures, et seul leur sang parviendra à apaiser ma colère. Ils devront payer pour ce qu'ils m'ont fait. Ceux qui peuvent m'aider seront ceux qui pourront verser le sang du Fléau sans craintes.
En cet instant, Tenann n'avait plus rien d'elfique, mais elle gardait en elle cette grâce qui était maintenant mortelle. D'un geste ample, lent, mais précis, elle trancha net un rocher qui se trouvait à coté d'elle. La surface coupé brillait sous le soleil, et de légères vapeurs verte s'en élevée.
-Ainsi donc vous maîtrisez les poisons et les ombres?
La voix du nain, qui pourtant fait partit d'un peuple réputé pour être fière et à qui peu de chose fait peur, sa voix tremblait tant que l'on aurait presque pu croire que son cœur allait sortir de sa poitrine. Ses yeux étaient exorbités. Il restait pétrifié devant cette elfe. Etait ce un démon, une elfe, ou un mélange des deux? Même alors, comment pouvait on avoir autant de colère et de haine dans son corps?
Le bien ou le mal? A qui l'esprit de cette elfe était voué?
Revenir en haut Aller en bas
Tenann

Tenann

Nombre de messages : 70
Age : 35
Nom du/des persos guildés : Tenann/Leanen
Métiers IG (métier1 / métier2) : Mineur Forgeron/ Herboriste Alchimiste
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Métier1: Mineur
Métier2: Forgeron

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeDim 2 Mar 2008 - 10:52

Citation :
Chapitre 7 :La pureté du Blanc, la pureté des Ténèbres


Le nain regardait Tenann s'éloigner. Le soleil couchant éclairait l'elfe, pourtant les ténèbres semblaient la suivre dans le moindre de ses gestes.
Durant un instant, le garde avait ressentit le froid qui émanait alors de la voleuse. Il l'avait d'abord cru faible, une simple voyageuse en somme. Pourtant, la simplicité avec laquelle elle avait tranché le rochet, et l'aura qui émanait d'elle l'avait vite détrompé.

-Elle avance. Peut être parviendrons nous à la rencontrer. Pourtant, j'ignore encore comment. La voix de Sylvinia tremblait. Elle ressentait une peur comme aucune autre pareille et Millian l'avait entendue.
-Qu'est ce qui t'effraies autant?
-Notre sœur s'avance sur un chemin que je ne souhaite pas vraiment arpenter.
Sylvinia regarda alors la paladine
-Il est probable que notre rencontre se passe différemment de ce que nous espérions. Même les nains auront peur en la voyant mettre son art à l’œuvre.
Les deux sœurs attendaient, mais sans savoir quand ce moment viendrait. La mage avait vu les ténèbres, et la paladine avait ressentit le froid. Mais aucunes des deux ne comprenaient.

Les jours avançaient lentement, et déjà la chaleur du soleil était remplacée par la fraîcheur du manteau blanc. Ironforge ne se trouvait plus qu'à quelques heures de marche.
Tenann observait les alentours. Les flancs des montagnes étaient percés des habitations de nains. Cela émerveillait Tenann, autant que ça lui procurait un sentiment d'étrangeté. Les elfes de Teldrassil construisaient leurs maisons en harmonie avec la nature, s'adaptant aux arbres, alors que les nains creusaient la montagne pour y vivre.
Pourtant, ces observations n'empêchèrent pas Tenann de continuer sa route, en même temps qu'elle regardait ce qui lui paraissait atypique.
Mais Tenann n'était pas au bout de ses surprises.
Lorsqu'elle parvint sur la route qui conduisait aux portes de la cité naine, Tenann resta figée face au spectacle qui s’offrait à elle.
Les immenses portes de la cité se dressaient devant l’elfe.
De si petites personnes étaient capables de faire de si grandes constructions. Tenann se sentait brusquement si petite et si insignifiante.
Depuis ce fameux soir, la vision du monde de Tenann tournait autour d’elle.
Une voix roc tira la jeune elfe de sa rêverie.
-C’est la première fois que vous venez, jeune fille.
Tenann se retourna et vit devant elle un être encore plus petit que les nains. L’expression qu’affichait Tenann fit comprendre à l’être qu’elle était autant surprit de le voir que de pouvoir voir les porte de la cité naine.
-J’appartiens au peuple des gnomes. Nous avons demandé asile aux nains. Notre cité à était attaqué et nous avons était chassé de chez nous, mais entrez donc. Iron est chaleureuse et agréable.
Le gnome la précédait, l’exhortant à le suivre. L’immense statue d’un nain apparaissait derrière les portes, pourtant Tenann continuait de suivre le petit être, et arriva devant une immense place. Les torches étaient absentes, mais elles n’auraient point était utile face aux dimensions du lieu. De plus, la lumière remontait directement de fosses que surplombaient des ponts massifs. Lorsque Tenann franchit l’un d’eux, elle pût alors voir que cette lumière provenait directement du cœur même du monde. Le sang même d’Azeroth éclairait les lieux. Des braséros avaient tout de même été installé, mais ils n’étaient pas indispensable, songea Tenann.
-Vous devez faire parti du clan des voleurs, je suppose. La voix du gnome retentie de nouveau à côté de Tenann, la tirant de ses observations. Que venez-vous faire à Ironforge ?
-J’ai entendu dire que des personnes pourraient m’aider à accomplir ma tâche.
-Et quelle est cette tâche ?
-Venger la mort des miens. Tuer les créatures du Fléau.
-Une tâche que nombres, ici, veulent aussi accomplir. Nous avons tous était victime, à un moment ou à un autre des armées du Fléau. Tous ce que je puis faire malheureusement, c’est vous souhaiter bonne chance et que votre route soit douce.
Tenann se retint de répondre. Elle brulait d’accomplir sa vengeance, pourtant elle sentait également au fond de son cœur un autre appel que celui du sang. Un appel lointain, de l’autre côté des ténèbres. La jeune elfe avait envi de tendre la main vers ce lieu à la fois inconnu et familier.
Elle parcouru la cité sous terraine, suivant les indication des passants, et fini par parvenir face à une maison. On lui avait indiqué que ce lieu était fréquenté par les membres du clan des voleurs et qu’elle pouvait y venir comme bon lui semble.
Tenann s’était plus ou moins attendue à ce que l’on pourchasse les voleurs, mais au contraire, on les recherchait, mais pour qu’ils aident à tuer de manière rapide les adversaires.
Les quelques voleurs présent dans la maison l’accueillirent comme l’une des leurs et lui transmirent leurs connaissances. Elle passa quelques jours parmi eux, affûtant ses lames et écoutant les dires des tavernes.
Des récits d’exploits héroïque contre les créatures de la Horde abondaient, si bien que Tenann commençait à se poser des questions.
On parlait d’elfe de sang durant ces récits, mais aussi d’Orcs, de Mort-vivants, de Taurens et de Trolls.
Les Haut Elfes étaient maintenant appelés Elfe de sang. Était-elle l’une d’entre eux ? Devrait-elle tuer ses anciens frères, ou les rejoindrait-elle ?
Tenann sentait les ténèbres de l’incertitude, enserrer son cœur.
Le blanc manteau qui tombait hors de la cité apaisait le cœur de la jeune fille, tandis que les ténèbres qui couvraient son cœur apportaient un réconfort sur ses origines, ainsi que le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Tenann

Tenann

Nombre de messages : 70
Age : 35
Nom du/des persos guildés : Tenann/Leanen
Métiers IG (métier1 / métier2) : Mineur Forgeron/ Herboriste Alchimiste
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Métier1: Mineur
Métier2: Forgeron

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeDim 2 Mar 2008 - 10:53

Citation :
Chapitre 8 : Une Rencontre, un nouveau chemin


Depuis la nuit de son cauchemar, Tenann vivait au cœur des forêts, aussi, les cavernes ne convenaient guère à l’enfant des libertés qu’elle était. Ne pas voir les étoiles procurait à Tenann un sentiment d’inquiétude et de solitude encore plus grand.
Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’elle vivait dans la cité naine, lorsqu’elle s’approcha du maître des voleurs de la capitale.
-Lorsque je suis arrivé, vous m’avez accepté parmi vous, et vous m’avez enseigné ce que vous saviez. Il est temps pour moi d’aller vers d’autres lieux. Je ne trouve point ici ce que je cherche.
-Je te comprends Tenann. Ironforge n’est certes pas une cité pour une elfe. Je ne peux guère t’aider à accomplir ton souhait, mais écoute donc ceci.
Au sud de Iron se trouve la cité humaine, Stormwind. Prends le métro qui relit les deux cités. J’espère que tu y trouveras ce que tu cherches. Pour prendre le métro, va là ou se retrouve les gnomes. Le métro se trouve là.
Tenann salua le Maître Voleur, puis partie en direction du métro.
Les vapeurs des machines s’échappaient des tuyaux, partant dans tous les sens. Depuis qu’elle était arrivée, la jeune elfe avait réussit à s’habituer aux constructions des deux races, mais elle préférait utiliser la nature pour ce qui concernait sa vie.
La voleuse s’avançait et entendit au loin un bruit sourd. Elle fit un autre pas, et vit brusquement arriver devant elle un assemblage de tuyau et de plaques. Intriguée, elle monta dedans. Elle savait qu’elle ne devait pas se montrer aussi prompte à monter dans pareil engin, mais elle songea au fait qu’elle était dans une cité allié aux elfes de la nuit. Elle ne devait guère craindre.
Aussi brusquement qu’il était arrivé, l’assemblage démarra, emportant avec lui l’enfant de la nature. La roche défilait devant ses yeux ébahis par la vitesse. Pourtant, ils s’agrandirent encore lorsque la roche laissa place à une immense vitre, donnant vue sur les fonds marins. Tenann admirait le spectacle ainsi offert. Pourtant, il disparut aussi vite qu’il s’était offert, et tout aussi rapidement, le mouvement de l’engin s’arrêta, laissant place à une caverne identique à celle de départ de Ironforge. Tenann descendit, puis sortie, se retrouvant brusquement dehors. Le soleil frappait de nouveau son visage.
-Je ne suis décidemment pas faite pour vivre face à lui. Je lui préfère l’obscurité des ténèbres.
Tenann pensait être seul à l’instant même. Pourtant, une voix douce et amicale s’adressa à elle.
- Comment peut-on lui préférer les ténèbres, alors que sa douceur apaise les cœurs et nourrit nos forêts ?
Devant Tenann se tenait un elfe. D’après son équipement, Tenann devina qu’il s’agissait d’un chasseur. Ce fut avec un léger sourire qu’elle lui répondit à son tour.
-Simplement parce que cette douceur évoque pour moi une nuit de cauchemar et le début d’une route sanglante.
-De lourds souvenirs. N’est ce pas ?
Il n’insista pas, puis siffla. Un félin approcha du couple ainsi formé.
- Permettez-moi de me présenter. Je me nomme Silvernight. Je cherche à rassembler des cœurs qui souhaitent se rassembler pour affronter les créatures de la Horde. Que dirais tu de nous rejoindre ?
Tenann était perplexe. Sa famille avait appartenue à ceux qui aujourd’hui se font appeler les elfes de sang. Cela faisait il d’elle une créature de la Horde ? Elle l’ignorait. Pourtant, elle redressa la tête.
-Si cela peut me permettre de pourchasser les responsables de la chute de ma famille, alors oui, je me joins à vous.
-Les responsables de la chute de ta famille ?
-Autrefois j’étais l’héritière d’une Famille Elfique. Une de ceux que vous nommez les elfes de sang. Pourtant, aujourd’hui, je me dresse pour défendre ma famille de cœur. Je ne peux laisser les créatures de la nature mourir.
Silvernight avait écoutait Tenann sans la juger. Il faisait montre d’un esprit ouvert et compréhensif envers elle, qui pourtant venait de lui avouer qu’elle avait été l’une des ennemis de son peuple.
-J’ignore si ton chemin te permettra de trouver les responsables de ta souffrance, mais sache qu’avec nous, c’est une autre famille qui te tend les bras. Ta route de sang n’est pas la seule qui soit.
Les mots du chasseur étaient un apaisement pour le cœur de Tenann. On venait de lui dire que les origines ne comptent pas lorsque l’on est ensemble. Seul reste le désire d’être avec l’autre.
-Viens avec moi, je vais te présenter à tes nouveaux compagnons.
Tendrement, Silver prit la main de Tenann et l’invita à emboîter ses pas dans les siens. Il ne la brusquait pas, ni ne la forçait, pourtant Tenann ne pouvait refuser le geste ni l’invitation. Il la conduisit parmi les rues de Stormwind, lui faisant visiter les coins de la cité, puis la mena jusque dans une immense demeure, ou se trouvait rassemblé nombre de personnes. Plusieurs se retournèrent vers le chasseur, le saluant et l’apostrophant.
Silver conduisit Tenann jusqu’à un groupe pour le moins hétérogène. Démoniste, Mage, Guerrier et d’autres classes étaient représenté là.
-Mes amis, permettez moi de vous présenter Tenann, une jeune elfe voleuse qui souhaite rejoindre notre grande famille.
Tenann, laisse-moi te présenter tes nouveaux frères et sœurs. Voici Héxalhurle, Démoniste de son état. L’intéressé fit un signe de la main, tandis qu’un petit démon se nichait sur son épaule, ricanant légèrement. Yetmay. Guerrier émérite et digne défenseur de nos principes. Le guerrier fit un salut militaire impeccable, un sourire sur le visage. Reydorn. Un véritable frère pour moi. J’espère qu’il le deviendra aussi pour toi.
-Si cette jeune enfant le désire, je n’y vois aucun inconvénient, Silver.
Le chasseur répondit par hochement de la tête, puis se tourna vers Tenann.
Nous sommes nombreux, mais sache que chacun ici suis une route à peu près parallèle à la tienne. La Légion Ardente a semé le chaos parmi les nôtres, et nous voulons le lui faire payer.
Je sais que tu es une arpenteuse de la nuit, c’est l’une des raisons qui m’ont conduit à te demander de nous rejoindre, mais sache aussi que tu resteras pour nous une personne unique, comme chacun peut l’être. Chacun son histoire, chacun sa voie. Aujourd’hui, nous sommes réunis. C’est tous ce qui compte. Souviens t’en.
A cet instant, Tenann ressentie un frisson au bord de sa conscience. Un frisson tremblant et faible, mais pourtant présent. On la cherchait. Elle le savait. Mais qui ?

-Alors ? Que devient-elle, Sylvinia ?
-Et si tu la cherchais un peu par toi-même Millian.
-Tu sais très bien que je ne suis pas aussi bonne que toi en ce qui concerne l’esprit. Ma voie, c’est la soumission de la Lumière.
Les deux sœurs s’étaient retrouvées dans le sanctuaire de Lune d’Argent. Une nouvelle fois, elles avaient essayé d’appeler leur sœur. Sylvinia avait clairement sentie l’esprit de Tenann, mais ne savait toujours pas si la réciproque était vraie.
-Ses murs semblent si épais. Que je me demande comment l’atteindre. J’ignore même si un jour nous y parviendrons.
-Donc nous n’avons que l’espoir et la certitude qu’elle est en vie.
-En effet. Mais cela est déjà plus que suffisant pour le moment.
Le regard de la mage se porta sur les pavés de la cité. Le soleil faisait briller les coupoles rouges de Lune d’Argent, créant une douceur tranquille.

Donnez votre avis s'il vous plaît. Je suis en train d'écrire la suite.
Je sais que sa représente un sacré pavé.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymes

Anonymes

Masculin
Nombre de messages : 3449
Age : 42
Localisation : DTC
Nom du/des persos guildés : Anonymes
Métiers IG (métier1 / métier2) : mineur / couture
Date d'inscription : 17/10/2007

Feuille de personnage
Classe: Mage
Métier1: Couturier
Métier2: Mineur

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeLun 3 Mar 2008 - 0:18

va falloir que je prenne franchement le temps de lire tout ca ^^
ca a l'air tres sympa, mais faut prendre du temps ^^

et le temps c'est des PO :p

_________________
l'Anonymes
Realisateur officieux des DP
Revenir en haut Aller en bas
Philocres

Philocres

Masculin
Nombre de messages : 978
Age : 26
Nom du/des persos guildés : Phélixa / Philocres / Phayot
Métiers IG (métier1 / métier2) : mineur
Date d'inscription : 04/07/2007

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeLun 3 Mar 2008 - 22:07

En effet, je prendrais le temps de lire ca plus tard, mais je reconnais un personnage de One Piece sur ta photo Perso.
Revenir en haut Aller en bas
Tenann

Tenann

Nombre de messages : 70
Age : 35
Nom du/des persos guildés : Tenann/Leanen
Métiers IG (métier1 / métier2) : Mineur Forgeron/ Herboriste Alchimiste
Date d'inscription : 31/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Voleur
Métier1: Mineur
Métier2: Forgeron

Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitimeMer 7 Mai 2008 - 22:11

On me la demande, je l'avais promis. Voici les deux chapitres suivants.

Citation :
Chapitre 9 : Qui suis-je ?

Depuis maintenant plusieurs Lunes, la jeune voleuse apprenait de nouvelles choses aux côtés de ces nouveaux « frères ». Elle avait rencontré parmi eux plusieurs valeureux guerriers, prêt à se mettre devant le danger pour protéger leurs compagnons, des chasseurs qui vivaient en harmonie avec leurs compagnons animal, des magiciens capable de faire apparaître des flammes de nul par avec de simples paroles. Le plus étrange pour Tenann fut de ressentir quelque chose qu’elle pensait avoir oublié depuis longtemps. Ou plutôt qu’elle n’avait plus ressentie que pour sa famille sauvage. Elle s’attachait à chacun de ses compagnons, souhaitant un jour, pouvoir venir se battre avec eux contre les créatures qui hantaient encore aujourd’hui ses cauchemars.
-L’Outreterre est vraiment étrange. Le pire comme le meilleur semble capable de se tenir côte à côte sans pour autant se nuire mutuellement.
-En effet. Dommage que Shattrah soit aussi abimée. Se devait être une magnifique citée au temps des Narus.
Depuis quelques temps, la voleuse entendait parlait de ces terres qui ne se trouvent pas en ce monde, mais que pourtant nombres de personnes parviennent à voir. Est-ce un rêve collectif ou une réalité ? Tenann l’ignorait encore, mais elle savait qu’elle désirait voir cela par elle-même. Le temps avait passé et les frères et sœurs de Tenann l’avait accompagné au long de son apprentissage de sa découverte des terres d’Azeroth, allant de la profonde jungle de Strangleronce, peuplé par les Panthères Ombregueule, les Gorilles de Valbrumes et un peuple humanoïde qui intriguait grandement l’enfant de la nature. Un peuple appelait Goblin avait construit avec quelques humains, une ville au sud du continent d’Azeroth. Hormis ce peuple de petites créatures intriguaient Tenann, mais ce qui la surprit d’avantage fut de découvrir en cette cité un lieu ou humain, elfe, nains et gnomes côtoyaient des êtres inconnus aux yeux de la jeune rodeuse des ombres. D’immense vaches qui se tenaient sur leurs deux pattes arrières, ainsi que des créatures ressemblant de très loin aux gobelins, mais plus grand et plus trapu ce trouvait là. Cependant, le véritable choc pour l’elfe fut d’y découvrir des morts qui se tenait debout et avancé tranquillement, sans que personnes ne songe à les attaquer.
La nuit de son cauchemar revint à la mémoire de Tenann. Elle revoyait les troupes de la Légion Ardente qui brulait et pillait la cité de son père. Parmi eux se tenaient justement des Morts-Vivants qui tuaient les siens. Et voici que maintenant en revoici devant elle bien des cycles plus tard. Le sang de la Main de l’Ombre ne fit qu’un tour que déjà elle sortie ses lames, prêtes à briser ces créatures. Pourtant, elle sentie se poser sur son épaule une main tendre et sensible.
-Je comprends ce que tu ressens, chère sœur, mais pourtant, ce ne sont pas eux qui sont responsables de ton tourment. Le visage de Tenann se tourna vers l’origine de la voix et découvrit une Elfe de la Nuit accompagné par un félin d’une grande beauté aux yeux de Tenann. Etrangement, lorsque la rodeuse regardait cette elfe, elle avait l’impression de se voir elle-même, comme si elles étaient sœur. Ce sont eux aussi des victimes de la Légions. Ils sont morts, mais Arthas les a privé du repos éternel en leur jetant sa malédiction, si bien qu’ils sont condamnés à rester sur la surface de ce monde. Ils n’ont pas participé aux massacres de cette guerre, mais ils veulent se venger de ce que la Légions leur à fait subir.
Elle s’interrompit et regarda Tenann avec un large sourire.
- Permets-moi de me présenter. Je me nomme Rebesha. Je suis une de tes sœurs de combats, bien que tu n’ai pas encore eu l’occasion de me rencontrer. J’ai récemment rejoins Silver et les autres, aussi je suis venu te rejoindre pour avancer avec toi, puisque nous sommes toutes les deux sur une route similaire.
Ainsi firent connaissances deux être que le sang ne liait pas, mais que pourtant le destin réunissait en ce jour.
Rebesha expliqua quelques petites choses concernant les Tauren, les Orc et les Trolls à Tenann. Celle-ci se senti plus détendu devant ces étrange créature, maintenant qu’elle comprenait mieux qui elles étaient. Elle avait apprise à ne pas se fier uniquement à l’apparence des gens, mais la méfiance restait toujours présente, car elle ne savait si elle pouvait leur faire confiances ou pas. Rebesha expliqua également que les Taurens étaient probablement, avec les Elfes de la Nuit, les plus grands défenseurs de la Nature, car les deux peuples possèdent un lien très fort avec la Mère de toute vie.
Les deux nouvelles sœurs continuèrent leurs routes ensemble, apprenant ainsi l’une de l’autre et découvrant ensemble de nouvelles choses. Ainsi, elles parcoururent les anciennes ruines d’antiques civilisations, telle que Uldaman, ou encore ce que les peuples d’aujourd’hui appelle couramment le Temple englouti.
-Je pensais tout savoir sur les peuples vivant. Mais pourtant, voila plusieurs jours que nous voyageons ensemble, et je ne cesse de découvrir des choses qui me révulse, ou encore qui me rendent admirative.
Tenann venait de s’arrêter sur la route qui menait au Nord. Cela faisait déjà quelques jours que Tenann et Rebesha avançaient et la voleuse se posait plusieurs questions. Elles avaient était rejointe par Silver et Demidieu, un mage humain que Tenann appréciait, malgré sa tendance à vouloir conseiller tout le monde
-Des peuples qui ont subit les même tourments, qui ont connu la douleur de perdre un être cher. Pourtant, aucun ne semble capable de se faire entièrement confiance et souvent, ils préfèrent se faire la guerre plutôt que de discuter. Je ne parviens pas à comprendre.
-C’est simple Tenann. Silver observait sa petite sœur comme il aimait à l’appeler. Si je devais résumer cela en un mot, je te dirais qu’il s’agit de la peur. Chacun possède des secrets qu’il ne veut pas révéler aux autres. Même si ils se battent pour se venger de ce qu’ils ont subit, les Morts vivants ont honte de ce qu’ils sont devenus. Certains étaient de nobles guerriers qui penser rejoindre le Valhalla lorsque la mort viendrait les prendre, mais les voici prisonniers en ce monde. Les Orcs sont de nature belliqueuse et leur peuple s’est naturellement tourné vers la guerre, les Trolls sont sensiblement pareil. Les Taurens aiment vivre en harmonie avec la Nature, mais ils n’apprécient point le comportement des humains envers elle. Les Nains sont, tu as dû t’en apercevoir, un peuple fier. Les Gnomes sensiblement pareil lorsqu’il s’agit de technologie. Quand à notre peuple, de par notre âge avancé, nous sommes par moment relativement imbu de notre personne.
Tenann prit le temps de réfléchir à ce que venait de lui le chasseur lorsqu’il lui revint à l’esprit qu’elle n’appartenait pas à l’origine aux Elfes de la Nuit, mais aux Hauts Elfes.
-Et en ce qui concerne les Hauts Elfes ???
-Nous les méprisons car ils se sont rendus dépendant de la magie. Ils ne peuvent vivre sans. Depuis les ravages de la Légions Ardente, ils se sont même mit à ponctionner les énergies des êtres vivants qui les entouraient. Nous ne vouons plus de contact avec ces êtres, mais avec ce qu’il se passe en Outreterre, j’ai bien peur que nous ne devions tous un jour abattre nos préjugés.
Ce que venait de lui dire Silvernight ébranla la voleuse. Elle n’avait jamais imaginé que le simple fait d’appartenir aux Hauts Elfes puisse la mettre dans un tel état. Elle était secouée au plus profond d’elle-même. Elle faisait confiance à Silvernight et ses frères, mais eux continueraient ils de lui faire confiance. Silver l’observa une nouvelle fois et remarqua son désarois.
-Nous connaissons ton parcours, petite sœur. Et nous savons tous que nous pouvons compter sur toi pour nous aider. Ne doute pas de ce que tu es. Regarde devant toi plutôt que derrière. Là est ton chemin. N’oubli pas que viendra un jour ou tu parcourras de nouvelles terres avec nous et que tu seras nos yeux et nos oreilles en ce qui concerne l’inconnu. Ta discrétion nous aidera autant que le courage des nos guerriers te protégeras lorsque l’ennemi se dressera devant toi.
Tenann redressa la tête, un petit sourire affiché.
-Merci.

« Tenann ? »
L’appel que lançait Sylvinia avait atteint sa sœur. Elle le savait, mais elle n’avait reçut qu’un vague murmure en retour. Lui était il destiné ou n’était ce que la réponse d’une autre conversation que cette sœur avait avec un autre ?? Elle l’ignorait.
-Alors ??
-Je progresse Millian, mais je ne suis pas encore sûr qu’elle m’ai entendu. Elle continue d’avancer. Nous devons faire de même. Un jour, nous nous retrouverons, et je pense que le meilleur endroit pour le faire serait la cité de Shattrah. Là-bas, nous ne serons pas gênées pour la rencontrer.
-Alors dépêchons nous. Plus nous trainerons en ces terres de mort, moins nous aurons de chance d’y parvenir avant elle et de nous préparer à notre rencontre.
Les deux sœurs Hauts Elfes surplombaient les ruines d’Andorhal. Leurs propres Ordres les avaient envoyées en ces lieux à la recherche de réponses aux questions que se posaient les sages de la Horde.

Chapitre 10 : Liens de cœur

Depuis de nombreuses années, maintenant, Tenann avancée sur les terres. Elle avait ainsi vu les forêts d’Ornevals, jusqu’aux plaines d’Arathi ou encore les montagnes brulante autour des Gorges des Vents Brulants. Bien qu’elle aime voyager, la voleuse aimait également revenir vers Darnassus. Ce lieu était pour elle un havre de calme et de sérénité qui l’apaisait tant dans son cœur que dons son esprit. Cette fois, elle était accompagnée par Silver, qui était progressivement devenu un exemple pour Tenann.
- Alors, comment te sens-tu parmi nous, petite sœur ?
-Comme au sein d’une famille que je n’avais plus eue depuis fort longtemps. Bien que je sois encore loin de pouvoir me tenir à vos côtés à tous.
-Tiens. Puisque l’on est ici, on va voir pour t’aider un peu. T’as de l’or sur toi là ??
-Oui, j’ai quelques économies.
-Bien suit moi. Je vais te présenter des personnes qui pourront t’aider à voyager plus vite.
Tenann était intriguée. Comment pouvait-on l’aider à voyager plus vite ? Le chasseur la conduisit parmi les allée de la ville jusqu’à des bâtiments entièrement construit dans les arbres environnants. Elle remarqua un petit enclos, plus symbolique qu’autre chose, dans lequel se prélassé de grands fauves, et à côté duquel se tenait deux elfes. Tous deux saluèrent Silver.
-Salut Lelanai, Jartsam. Je vous amène une sœur qui voudrait voyager rapidement. Vous pouvez faire quelque chose pour elle.
-On doit pouvoir. Approchez donc, petite sœur.
Tenann observait les deux elfes, toujours aussi intriguée. Elle avança pourtant, et remarqua qu’au fur et à mesure qu’elle s’approchait, l’un des grands fauves l’observait. Finalement, il se leva, et s’approcha également de la clôture. L’elfe comme la panthère se regardaient mutuellement, comme si ils se jugeaient l’un l’autre.
« TOI ! Ishlan !»
Ce mot raisonna dans la tête de la voleuse. Contrairement aux appels qu’elle avait perçus jusqu’à présent, celui-ci était clair et elle savait d’où il provenait. Mais en même temps, elle comprit aussi que son auteur n’était pas le même que celui des appels précédents.
Lelanai semblait avoir perçut le rapide échange lui aussi, puisqu’il regardait attentivement Tenann.
-Il semble que vous soyez faites l’une pour l’autre. Approchez donc Tenann.
L’enfant de la nature répondait autant à l’invitation de l’elfe qu’à la curiosité. Pourquoi cette créature l’avait ainsi appelé ?
Jartsan posa une main douce sur l’épaule de Tenann et lui parla doucement.
¬-En général, c’est l’elfe qui choisit sa panthère. Mais il semble que dans votre cas, ce choix soit mutuel. Tu pourras parcourir nos contrées sur son dos. Tenann regarda l’elfe avec de grands yeux qui exprimaient clairement l’incompréhension. Et oui. Ces enfants de la nature sont dressés pour supporter notre poids et courir sur longues distances. Mais tu semble savoir qu’on ne traite pas ces frères comme des outils.
-Oui. Respecte tes frères, et ils t’accompagneront jusqu’au bout du chemin. Mais pourquoi nous portent-ils ainsi ? Ne préfèrent ils pas les espaces des forêts ?
-Bien sur que si. Et nous ne manquons jamais de les leur donné quand nous en avons la possibilité. Mais comme ils sont avec nous depuis leur enfance et que nous les traitons avec respect, ils nous rendent service en retour. Ne crois pas qu’ils sont soumis. Surtout Gaïla. Elle est peut être la plus fougueuse de toutes nos monture.
Tenann ne put s’empêcher de sourire. Elle se sentait déjà attachée à cette enfant de la nature. Toute deux rêvent d’espaces et de liberté. D’un monde sans craintes, avec seulement le plaisir de parcourir les landes boisées et les vastes plaines.
La panthère lui témoigna la preuve de sa pensée en frottant son immense tête contre le corps de l’elfe. L’une acceptait l’autre et était prête à vivre avec elle.
Lelanai ouvrit le portillon du petit enclos et laissa passer Gaïla qui vint se placer à côté de Tenann puis s’allongea, attendant ainsi sa nouvelle sœur.
-Prends en soin et vous irez toutes les deux très loin.
La voleuse posa sur Silvernight et les deux elfes un regard plein de reconnaissance et de remerciement. Elle sortie les cent pièces d’or que coûtait le service et les tendit vers Jartsam.
-Seulement quatre vingt pour toi petite sœur. Nous savons que tu prendras soin de notre sœur et qu’elle s’occupera aussi de toi. Maintenant, allez toutes les deux. Il y a encore des contrées que vous n’avez pas encore vu. Ensemble, vous devriez aller plus au sud. Au-delà de Théramore. Dans le désert de Tanaris et au Cratère d’Un’Goro. Plein d’aventure vous y attendent. Il me semble que des expéditions y cherchent de la main d’œuvre pour protéger les convois et traquer les brigands.
-Avant nous devons encore repartir pour Stormwind. Répondit Silver, l’air légèrement tracassé. Des amis veulent nous voir. Il semble que certains troubles agitent nos compagnons d’armes. Je veux régler ça au plus vite et avec tout le monde.
Sur ceux, les deux elfes repartirent vers Azeroth et la cité humaine de Stormwind.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Histoire de personnage _
MessageSujet: Re: Histoire de personnage   Histoire de personnage Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire de personnage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communauté des Dark Phoenix :: Archives :: Archives publiques :: Histoires de Phoenix-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit